KIDS LIFESTYLE

Bien prendre son crayon

13 février 2017

 Auparavant peu porté sur le dessin, il nous faisait un gribouillis tout moche et préférait multiplier les couleurs (toujours les mêmes) et attaquer nos murs d’un blanc immaculé car c’est à priori ce qui le faisait vibrer.

Mais depuis quelques temps, Litlte Robinson s’est trouvé une âme d’artiste. Il crayonne tout sur son passage, dégainant feuilles à tout va. Pourtant, il s’énerve vite, le résultat n’y est pas. Alors, j’ai décidé de m’y coller pour lui donner un coup de pouce.

POURQUOI C’EST IMPORTANT ? PETIT TRAITÉ D’ANATOMIE 

Parce que ça permet d’écrire vite, correctement, longtemps, sans se fatiguer et aussi et surtout de ne pas traîner une casserole tout au long de sa scolarité.

Alors mieux vaut s’y intéresser le plus tôt possible. Je ne dit pas non plus qu’il faille demander à un enfant des choses qu’il ne peut réaliser physiologiquement. En effet, c’est vers 3 ans minimum que l’on peut commencer à l’y exercer. Avant l’enfant se sert d’une prise palmaire (jusqu’à environ 2 ans), puis d’une prise penta digito-palmaire (avec tous les doigts) des objets. Il faut du temps pour que cela se raffine, d’ailleurs la préhension parfaite du crayon n’est attendu que vers 6-7  ans pas avant.

Mais comme vous le savez déjà, il faut répéter pour créer une habitude, heureusement le cerveau infantile est extrêmement malléable alors autant en profiter.

Au niveau de la latéralité (droite ou gauche), votre Little ne l’a pas encore choisi alors pas de soucis. Tendez lui le crayon bien au centre et ne forcez surtout pas un côté plutôt qu’un autre.

COMMENT FAUT IL FAIRE ?

  1. Le poignet est droit dans le prolongement du bras
  2. Utiliser le pouce et l’index en pince
  3. Pencher le crayon pour qu’il vienne contre la tabatière anatomique (c’est le creux formé entre le pouce et l’index)
  4. Venir en support avec les 3 derniers doigts
  5. L’autre main vient maintenir la feuille ou le cahier

Attention au poignet cassé, que l’on trouve souvent chez le gaucher.

LES OUTILS

De part mon métier (je suis ergothérapeute), même en vacances, je suis toujours à l’affût de petites trouvailles.

C’est ce que j’appelle jeter un œil (expression qui inquiète Little Robinson puisqu’il me demande toujours à la sortie du magasin si j’ai bien récupéré mon œil), et c’est chez  » Dille + Kamille » que j’ai trouvé de quoi faire notre bonheur.

Il s’agit d’un crayon avec de multiples encoches pour pouvoir positionner les doigts le plus aisément possible.

C’est vraiment très intuitif et pour les plus manuels facilement faisable avec une ponceuse.

 

Little Robinson à l’oeuvre. Certes le crayon n’est pas assez penché mais pour une première utilisation, faut pas pousser.

En évolution, vous pouvez mettre des gomettes ou 2 touches de peinture sur le crayon pour simuler les encoches et bien positionner les doigts.

EN CHANSON

Voici la petite comptine que nous avons inventé:

« Pour attraper le crayon sauvage je forme un lasso avec mes doigts (pouce et index)

J’attrape le crayon sauvage avec mon lasso

Je le couche par terre (sur la tabatière)

Je le pince (pouce et index) fort pour qu’il ne se sauve pas

J’appelle les copains (majeur, annulaire et auriculaire) pour m’aider à le tenir car le crayon sauvage est un coquin »

A CHAQUE AGE, SON CRAYON

Voici des crayons de couleur parfaits pour les plus petits, d’une manière générale privilégiez les crayons d’un diamètre importants et courts.

BÉBÉ

Crayon palmaire

Crayon palmaire

Egg crayon

Egg crayon

GRAND ENFANT

Support à la préhension

Support à la préhension

Toutefois, si vous voyez que votre enfant de 6 ans voir plus n’est pas au point, reprenez depuis la base.

Voici un lien super avec une histoire de voiture que vous pouvez facilement reproduire avec vos enfants et qui explique comment tenir son crayon.

 

J’espère que cet article vous aura donné de bonnes idées et des cheveux blancs en moins.

 

TRAVEL

AMSTERDAM #2

Les environs d’Amsterdam Zaanse Schans et ses moulins à vent En attendant d’avoir notre location, nous nous sommes rendus dans un village de moulin à vent à une quinzaine de kilomètres de la capitale. Zaanse Schans, c’est un come back dans la Hollande des…

10 février 2017
TRAVEL

AMSTERDAM #1

RÉCIT DE NOTRE PÉRIPLE Après Bruxelles, la belle et Lille, la joviale, nous voici parti explorer une autre ville flamande: Amsterdam, la grande dame. Partis pour 4 jours, cette ville nous laisse un très agréable souvenir tant elle offre une douceur de vivre que de plaisir…

6 février 2017
KIDS

Le plastique, c’est fantastique !!!

En voilà une phrase que je ne pensais pas prononcer de sitôt. En effet, depuis la naissance de Little Robinson, je ne jure que par les jouets en bois à la composition hautement analysé. C’est vrai qu’en y réfléchissant, Little Robinson a trouvé avec…

2 février 2017